Santé

Mes chers collègues

Mes chers collègues

Soyez le premier à commenter ce produit

25,00 $CA

Disponibilité : En stock

Réf. : BK100524-00

Mes chers collègues,

Je vous ai entendus. Ceux qui étaient là et ceux qui n'y étaient pas. Ceux qui ont parlé et ceux qui se sont tus. Et les autres aussi... qui n'en pensent pas moins, mais qui ne vous le diront pas.
Je vous ai entendus parler de la médecine comme d'une maladie qui vous habite et dont vous n'auriez pas voulu... Elle prend le visage du ministre de la Santé ou celui d'un fonctionnaire, ou peut-être même de celui, plus amical, du président de votre fédération ou de votre association.La maladie se joue de vous.

Il me vient à l'esprit tant de gens que je soigne avec passion. Tiens, il faut que je vous raconte. Vous les reconnaîtrez. Il y a Berthe, qui n'y voit plus depuis longtemps, mais qui s'acharne à longer les murs de sa maison, à tâter les aliments dans le frigo, à suivre la corde qui la mène à sa chambre au premier. Il y a la petite Madeleine, difforme mais souriante. Il y a mon patient préféré, car j'en ai un, ce n'est pas supposé, je le sais, mais j'en ai quand même un...

J'ai le goût de lever ma plume bien haut pour vous dire la médecine que j'aime, celle que je pratique en CLSC depuis plus de trente ans. Voilà le temps venu de souffler sur la braise. Je sens que la flamme vacille. Alors, vous me permettrez bien cette intrusion d'un registre, disons, inhabituel, dans notre bulletin. Vous m'y retrouverez, fidèle, à chaque parution.
+ -

Caractéristiques

Informations complémentaires

ISBN 9782981523303
Auteur Michel Crépeau
Format 5.5 x 8.75
Nombre de pages 112
Date de publication N/A

À propos de l'auteur

Détails

Mes chers collègues, Je vous ai entendus. Ceux qui étaient là et ceux qui n'y étaient pas. Ceux qui ont parlé et ceux qui se sont tus. Et les autres aussi... qui n'en pensent pas moins, mais qui ne vous le diront pas. Je vous ai entendus parler de la médecine comme d'une maladie qui vous habite et dont vous n'auriez pas voulu... Elle prend le visage du ministre de la Santé ou celui d'un fonctionnaire, ou peut-être même de celui, plus amical, du président de votre fédération ou de votre association.La maladie se joue de vous. Il me vient à l'esprit tant de gens que je soigne avec passion. Tiens, il faut que je vous raconte. Vous les reconnaîtrez. Il y a Berthe, qui n'y voit plus depuis longtemps, mais qui s'acharne à longer les murs de sa maison, à tâter les aliments dans le frigo, à suivre la corde qui la mène à sa chambre au premier. Il y a la petite Madeleine, difforme mais souriante. Il y a mon patient préféré, car j'en ai un, ce n'est pas supposé, je le sais, mais j'en ai quand même un... J'ai le goût de lever ma plume bien haut pour vous dire la médecine que j'aime, celle que je pratique en CLSC depuis plus de trente ans. Voilà le temps venu de souffler sur la braise. Je sens que la flamme vacille. Alors, vous me permettrez bien cette intrusion d'un registre, disons, inhabituel, dans notre bulletin. Vous m'y retrouverez, fidèle, à chaque parution.

Commentaires

  1. Soyez le premier à commenter ce produit

Partagez votre impression

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Mes chers collègues

Quelle note donneriez-vous à ce produit ? *

  1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles 5 étoiles
Qualité