Position

Grille Liste

10 par page

10 article(s)

  1. Dictionnaire des artistes québécoises avant le droit de vote

    33,00 $CA
    Amateur d'histoire et de généalogie depuis longtemps, ma quête a commencé un peu par hasard. Elle est partie d’une simple question : qui a été la première ? La première Québécoise à chanter à New York, la première à jouer dans un film à Hollywood. Un constat m’est apparu rapidement. J’entrais un domaine méconnu et fort peu exploré de l'histoire du Québec. Les informations sur internet sont pratiquement inexistantes. Les publications sur cette époque abordent à peine les acteurs et les actrices du temps. Encore moins les actrices. Grâce aux nouvelles technologies, la plupart des journaux de l’époque sont maintenant accessibles. Mais un nom me renvoyait à un autre et de fil en aiguille toute une toile était en train de se tisser. Finalement, ma question du départ m’est apparue obsolète. On découvre un va-et-vient continuel entre le Québec, les États-Unis et l’Europe. Certaines ont même fait le tour du monde. Avant la Révolution tranquille, vivions-nous dans une si Grande noirceur ? En lisant mon livre, vous allez peut-être en arriver aux mêmes conclusions que moi. À savoir qu’à travers cette noirceur apparaissaient des rayons de lumière. Et que la carrière de Céline Dion n’est pas une exception mais plutôt l’aboutissement d’une longue tradition d'excellence. En savoir plus
  2. Je Tu Ils ne savaient pas

    29,95 $CA
    J'ai voulu comprendre pourquoi les déportations des Acadiens et, autant pour les Acadiens que les Québécois comment en sommes-nous arrivé à perdre la Nouvelle-France. Quant à moi, les réponses connues sont beaucoup trop simplistes. Ce questionnement m'amena dans un univers insoupçonné où j'ai compris à quel point je, tu, ils ne savaient pas. Il se trouve que les raisons sont tellement nombreuses, que c'en est insultant. Pourquoi nous a-t-on maintenus dans la méconnaissance du rôle bien mal articulé de la France. Quoi penser de cette part de responsabilité dont elle fut le maître d'oeuvre dans la fin de la Nouvelle-France. En dépit du dénouement connu, jamais nos ancêtres n'ont perdu de vue le rêve de leurs pères qui avaient quitté la France. Ils rêvaient d'un Nouveau-Monde : eh bien, voilà, c'est fait. Notre nation française Nordique a de l'attrait plus que jamais. Ce Nouveau-Monde continue de faite rêver l'Europe. Il n'est pas prétentieux d'affirmer que nous vivons dans une société rêvée et enviée de tous. En savoir plus
  3. L'évolution des mœurs socio-correctionnelles au Canada

    20,00 $CA
    Les Amérindiens avaient développé des coutumes pénales fort différentes de celles qui prévalaient en Nouvelle-France. Au début de la colonisation, les coureurs des bois furent les premiers colons à transgresser les décrets juridiques instaurés par l'Eglise et l'Etat et à se soustraire aux normes gouvernementales en vigueur. Les sanctions qui résultaient de la commission des offenses aux XVII e et XVIII e siècles étaient impitoyables et souvent sanguinaires. L'incarcération comme mesure pénologique fut progressivement implantée au cours du XIX e siècle et ce, même si la répression demeurait une constance dans l'intervention correctionnelle. C'est au cours du XX e siècle que les législateurs ont adopté des méthodes plus humaines et moins contraignantes dans le traitement de la délinquance. Divers programmes thérapeutiques ont ensuite été développés pour permettre aux détenus de bénéficier de leur incarcération plutôt que de la subir. Cette évolution aura été parsemée d'embûches sociales et politiques dans la gestion des services correctionnels. Comme le volet historique de l'ouvrage accapare la plus grande partie du manuscrit, l'auteur aborde également les conditions souvent austères auxquelles était confronté le personnel oeuvrant auprès de cette clientèle ainsi que les tractations parfois douteuses des autorités pour parvenir à leurs fins. En savoir plus
  4. La télédiffusion parlementaire au Québec

    20,00 $CA
    L’Assemblée nationale du Québec n’est que peu connue des Québécois qui n’avaient, durant de longues années, qu’une connaissance très partielle des débats, de la procédure parlementaire, de la représentation à l’international ou encore des fonctions parlementaires. Mais comment en est-on venu à « La télédiffusion parlementaire » ? Alexandre Millier-Boucher a procédé à une recherche minutieuse et approfondie, apportant par cet ouvrage un éclairage nouveau sur la télévision à l’Assemblée nationale. Sept années ont été nécessaires pour aboutir à ce que les Québécois puissent être informés, même s’ils vivent à l’extérieur de la Province. Depuis la première séance télédiffusée, le 3 octobre 1978, ce service administratif, mis sur pied année après année, a évolué au fil du temps… avec les technologies de télédiffusion. Aujourd’hui, chaque Québécois peut, s’il le souhaite, être le témoin des plus grands débats ou des événements protocolaires se déroulant à l’hôtel du Parlement, comme s’il y assistait. En savoir plus
  5. Une histoire de l'Occident et de l'Amérique du Nord Francophone Tome III

    50,00 $CA
    Ce tome III présente les débuts unifiés de l’Amérique du Nord Francophone (ANF), un rameau distinct de l’histoire de l’Occident, de ses balbutiements à sa fondation et de son premier siècle d’existence. Ce tome explore le contexte et les enjeux qui ont influencé les personnages les plus importants ayant permis notre établissement en Amérique du Nord (AN). Dans quel contexte les rois de France ont-ils souhaité notre existence? Comment des explorateurs et des individus d’exception répondirent-ils à leurs appels ? Comment les Premières Nations s’assurèrent-elles de créer la seule alliance bénéfique avec ces nouveaux arrivants en AN? Quels furent les mérites des Cent-Associés et de Louis XIV dans la colonisation de la Nouvelle-France et de l’Acadie ? Comment les habitants du pays prirent-ils les devants pour créer l’expansion de l’ANF et comment fut-elle affectée par les guerres et les alliances en Europe ? Ce volume retrace le chemin choisi par nos ancêtres en ce qui concerne la colonisation des régions sédentarisées et de celles où ils se métissèrent avec la culture des Premières Nations pour y puiser de nouvelles forces. C’est avec une grande fierté que nous redécouvrons le parcours souvent héroïque de ces habitants du premier siècle de l’ANF. À l’est et au centre de l’AN, du nord au sud s’édifie une véritable épopée au gré de ce récit. Une histoire qui n’a rien à envier à d’autres destins. Comment ne pas prendre la mesure de ces premières générations de bâtisseurs, de leur immense espoir en l’avenir, de leur foi en leurs modestes moyens et de la richesse de leurs patients labeurs? Ce qu’ils accomplirent grâce aux nombreux défis qu’ils relevèrent avec succès et témérité, constitua une base à l’aune de laquelle doivent se mesurer tous nos succès et errances ultérieurs. À nous d’y voir ! En savoir plus
  6. Une histoire de l'Occident et de l'Amérique du Nord Francophone Tome II

    48,00 $CA
    Ce second tome des fondements poursuit l’examen sommaire de l’histoire de l’Occident de la fin de l’Antiquité (1000 av. J.-C.) à la Renaissance tant sur le pourtour de la Méditerranée qu’en Europe, de même qu'en Amérique du Nord durant cette période de sa préhistoire. Il a pour but de rappeler les étapes clefs franchies par les peuples desquels sont issus nos lointains ancêtres à la base de l’identité de l’Amérique du Nord Francophone (ANF). Les progrès de l’Occident s’expliquent par des mutations culturelles chez les peuples d’abord localisés au sud-est de la Méditerranée. Dans l’est de l’Amérique du Nord, des mutations culturelles expliquent aussi les avancées des Premières Nations qui apparaissent d'abord chez les peuples localisés autour de la rivière Ohio. Ces fondements examinent donc les progrès effectués sur les sentiers les plus substantiels de la culture occidentale. Plus qu’une liste d’évènements et de sentiers d’importance à partir desquels se forma l’ANF, ces fondements contiennent les circonstances et les contextes illustrant les forces qui ont amené les peuples qui nous précédèrent soit vers leurs avancées les plus importantes soit vers des errances qui les écartèrent d’une voie davantage porteuse d’avenir. En examinant la progression de ces peuples des deux côtés de l’Atlantique durant les mêmes périodes temporelles, nous découvrons leurs cheminements particuliers, et ce, jusqu’à la veille de leur rencontre, à la période de contact au XVIe siècle. De ces peuples et de ces héritages culturels différents se forma un rameau original et unique : l’Amérique du Nord Francophone (ANF), avec ses sensibilités, ses lumières et sa part d'ombre. C’est notre surprenante aventure à travers les âges qui sera explorée dans les tomes ultérieurs, de la fondation jusqu’à l’ère actuelle de l’ANF. En savoir plus
  7. Une histoire de l'Occident et de l'Amérique du Nord Francophone

    36,00 $CA
    Ce livre est un examen sommaire des origines, de la préhistoire et de l’histoire de l’Occident jusqu’à la dernière partie de l’Antiquité tant dans le vieux monde qu’en Amérique du Nord. Il a pour but d’aller à la rencontre des lointains ancêtres à la base de l’identité de l’Amérique du Nord Francophone (ANF) provenant des deux côtés de l’Atlantique. En examinant les progrès de ces peuples anciens à la base de l’Occident et de l’Amérique du Nord, nous découvrons une histoire de ce qui a caractérisé leurs périples à travers de surprenantes constructions qui témoignent de l’évolution de leur vie collective. Capables d’harnacher les richesses de la nature, ces cultures différentes nous léguèrent aussi nos premières manières de faire, d’aimer, d’être et de penser. Alors qu’une grande partie de ce passé est perdue, le rappel comparé de ces cultures de chaque côté de l’Atlantique et leur éventuelle rencontre mettent en lumière l’apport de ces peuples dans la formation de notre identité. Issue de l’Occident, notre identité collective constitue un rameau original et unique de l’Amérique du Nord. La nature crée toujours des possibilités, et dans les siècles à venir, ces héritages générateurs de sensibilité poursuivront leur amalgame unique et porteur de lumières, malgré notre part d’ombre. C’est notre surprenante aventure à travers les âges qui sera explorée dans les tomes ultérieurs jusqu’à l’ère actuelle de l’Amérique du Nord Francophone. En savoir plus
  8. Une saga canayenne

    8,65 $CA
    Une saga canayenne L’introduction (Il y a longtemps…) explique les scrupules et les difficultés qui ont longtemps retardé un chercheur français dans sa prise de parole non conformiste sur une collectivité ethnique très discrète. Le parcours historique de celle-ci est d’abord revisité (chapitre 1, Nouvelle France, nouveaux Français, chapitre 2, Les inconquis, et chapitre 3, Deux siècles d’autodétermination), puis conceptuellement abordé et dédramatisé (chapitre 4, Les faux drames de la territorialité, de la minorité et de la dualité). L’hypothèse d’un syndrome de l’abandon, selon laquelle les abandons redoublés subis par les Canayens les auraient endurcis à être facilement abandonneurs (Chapitre 5, Abandonnés, abandonneurs des Métis, des Canayens aux Etats (les Franco-Américains), des Canayens à l’ouest (les Francos du ROC) et finalement des Canayens au Québec) sert d’introduction à l’analyse contemporaine du groupe ethnique : comment s’identifier lorsqu’on est innommable (chapitre 6, Perdre son nom) et que tant de facteurs se conjuguent pour mésestimer son passé (chapitre 7, Désavouer sa culture et chapitre 8, Renoncer à son Histoire) ? Au terme de son travail d’analyse et débouchant sur des propos constructifs (chapitre 9, In cauda remedium : connaître et reconnaître l’ethnicisme), le livre suggère qu’une approche scientifique mariant la psychologie politique et la sociologie des groupes, voire le déchiffrage de simples recensements, permettrait sans doute de mieux comprendre et surmonter maintes tensions du Canada d’aujourd’hui. En attendant, il souhaite que les Canayens n’échangent pas leur droit d’aînesse contre un plat de lentilles idéologiques ou ne fassent pas courir à leur luxuriante culture le risque de messianismes politiques. Jean Tournon En savoir plus
  9. L’affaire Blanche Garneau

    9,95 $CA
    Au soir du 22 juillet 1920, Blanche Garneau, 21 ans, quitte la boutique de thé où elle travaille sur la rue St-Vallier, à Québec. Sa meilleure amie la quitte à l’entrée du parc Victoria. On ne la reverra plus jamais vivante. Le 28 juillet, on retrouve son cadavre. La pauvre femme, reconnue pour sa personnalité solitaire, ponctuelle et amoureuse de littérature, a été violée et étranglée. Rapidement, les rumeurs naissent. Deux fils de députés sont pointés du doigt, mais la police s’intéressera plutôt à un ex-militaire qui passera aux aveux, puis à deux autres voyous qui auront droit à un procès. Qui dit vrai? La population s’insurge à un point tel que le gouvernement provincial doit mettre sur pied une Commission royale d’enquête en 1922 afin de réétudier le dossier. Le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau sera d’ailleurs contraint d’y témoigner. L’affaire Blanche Garneau, c’est la plus grande énigme criminelle du 20e siècle. Pour la première fois en 100 ans, l’auteur nous présente deux nouveaux suspects. Une enquête historique passionnante. Version EPUB seulement. En savoir plus
  10. Les troubles de 1838

    35,00 $CA
    Les recherches pour faire ce livre nous ont amené à Ottawa et Montréal. Le but premier de faire des recherches sur les réclamations effectuées après les événements de 1838, dans la région de Napierville, était de mieux connaître le milieu social des gens impliqués dans ces ''Troubles''. Ce que l'auteur y a trouvé, c'est un ensemble de dépositions ou tous essaient de tirer le meilleur parti possible de sa déclaration afin de recevoir le montant maximal admissible par la Commission. En savoir plus
Position

Grille Liste

10 par page

10 article(s)