9,00 $CA

Disponibilité : En stock

Réf. : BK101075-00

Cité oubliée (Isabelle EBERHARDT) ou mystérieuse (Joseph CANAL), Oujda ne stimulait point la curiosité du voyageur français avant les dernières décennies du XIXe siècle. Depuis, cette ville frontalière située sur les confins algéro-marocains sort de l’ombre en jouant un rôle capital dans les relations politiques et culturelles entre le Maroc et la France. Bien avant le traité de Fès de 1912, le 25 mars 1907, le gouvernement français décide d’occuper la capitale de l’Oriental afin de garantir la sécurité de ses frontières puisque les partisans de l’Emir Abdelkader ont fait de cette cité marocaine une base militaire où ils organisaient leurs attaques contre le colonisateur français. Oujda la belle, a réussi à séduire plusieurs voyageurs français de la fin du XIXe et du début du XXe siècles, ayant différents profils (militaires, scientifiques, exotes…). Ils en ont présenté un tableau chromatique et vivant où un jeu de couleurs, de lumières et de perspectives créent un exotisme flamboyant et donnent une vision plastique de l’espace d’Oujda, pour le plaisir des yeux.
+ -