";s:21:"divi_integration_body";s:1562:"

Les secrets de la vente en ligne

Déc 4, 2019 | Promotion et vente

L’édition est un métier relativement ancien. Les premières maisons d’édition sont nées il y a deux cents ans et la règle de l’office a été inventée à peu près en 1850. Les règles de fonctionnement de ce métier n’ont que très peu évolué depuis une centaine d’années, la dernière innovation significative qu’on lui doit étant le livre de poche, qui a été créé dans les années 1950.

Le métier d’un éditeur consiste essentiellement à découvrir des manuscrits qui présentent un potentiel de vente intéressant, puis à faire un travail sur le manuscrit avec l’auteur et enfin d’imprimer des milliers de livres qui seront placés en dépôt chez les libraires. Seules les ventes déclencheront le paiement de droits à l’éditeur qui lui-même rémunérera l’auteur.

 

Identifiez les inconvénients de l’édition traditionnelle

Ce modèle ancien cumule dans notre économie moderne un retard important dans des domaines que toutes les autres industries ont remis en question depuis une trentaine d’années :

  • Les livres sont produits à l’avance alors qu’on ne sait jamais combien on en vendra. La conséquence est que les taux d’invendus sont très élevés, ce qui représente une perte de valeur considérable et un gaspillage intolérable ;
  • Le circuit de distribution comporte beaucoup d’intermédiaires (éditeur, diffuseur, distributeur et libraire) qui se rémunèrent avant l’auteur ;
  • La multiplication des stocks chez tous les libraires représente un coût et une lourdeur qui sont peu compatibles avec un modèle économique moderne, hormis dans le cas des best-sellers.

On pourrait ajouter que ce modèle a également le défaut d’être très opaque sur les ventes, ce qui est facile à comprendre à partir du moment où les intermédiaires sont aussi nombreux. En terme de promotion, il est très difficile de comprendre ce qu’il faut faire pour vendre plus de livres.

 

L’Eldorado de l’autoédition

L’autoédition qui connait un succès continu depuis une dizaine d’années représente aujourd’hui une part significative des ventes, vraisemblablement autour de 20 % au Canada et plus de 35 % aux Etats-Unis, selon les rapports publiés par l’organisation Bowker. La raison en est simple : d’une part les éditeurs publient moins de titres qu’auparavant, d’autre part les solutions de vente en ligne et d’impression à la demande donnent l’opportunité aux auteurs de percevoir de meilleurs revenus.

L’autoédition est une belle avenue pour les auteurs, au point que l’Author’s Guild, association américaine d’auteurs indépendants, a récemment affirmé qu’elle était la seule lueur d’espoir pour les auteurs dont les revenus n’ont cessé de diminuer depuis dix ans.
Pour autant, il faut dire la vérité aux auteurs car chaque médaille a son revers : les relations déséquilibrées, au détriment des auteurs, ont tendance à perdurer dans ce nouveau modèle. Passons sur les solutions d’autoédition qui imposent des conditions insensées aux auteurs (contrats de plusieurs années, prix élevés, manque de transparence). Parlons plutôt de la promotion et de la vente en ligne.

 

Comment vendre son livre ?

Un auteur dispose des moyens suivants pour vendre son livre :

La vente directe ou même la pré-vente qui permet de financer son projet avant de le publier

Les événements, comme les lancements, les foires ou les conférences données par l’auteur

La vente en ligne via les réseaux sociaux, les librairies en ligne, les sites d’auteur

C’est tout ? Si nous n’avons pas cité les librairies, c’est qu’avec l’escompte de 40 % qui leur est consenti, auquel il faudra ajouter le coût des invendus, ce n’est en aucune manière une issue rentable pour un auteur indépendant.

Un auteur indépendant ne peut espérer atteindre un niveau de vente satisfaisant qu’à trois conditions :

1. Bien définir son lectorat-cible. Avez-vous lu notre article sur ce sujet méconnu de la plupart des auteurs ?

2. Construire un plan de promotion sérieux et l’animer avec énergie ;

3. Utiliser des outils de vente en ligne sans intermédiaire pour capter 100 % des revenus.

Des relations déséquilibrées

Si personne n’explique jamais cela aux auteurs, c’est que la méconnaissance des règles du jeu est un avantage pour ceux qui les maîtrisent alors qu’elle représente un handicap insurmontable pour les auteurs qui les ignorent. Dans notre monde économique où le rapport de forces est de rigueur, c’est malheureusement la règle sous-jacente du contrat que les auteurs peuvent passer avec une compagnie qui leur offrira une solution standardisée.

Chez BouquinBec, ce n’est pas ce que nous faisons, pour plusieurs raisons :

  Nous ne faisons signer aucun contrat. Pourquoi pensez-vous que nous sommes les seuls à le faire ? La satisfaction des auteurs est notre seule méthode de fidélisation ;

  Nous partageons toutes nos connaissances et nos idées avec les auteurs, car nous sommes convaincus que mieux ils sont informés, plus ils réussiront ;

  Nous innovons sans cesse pour améliorer l’expérience des auteurs ;

  Nous permettons aux auteurs de vendre leurs livres sans aucun intermédiaire avec notre solution du site de l‘auteur.

Nous croyons, même s’il nous faut parfois remonter à contre-courant des préjugés, que c’est la seule façon de remettre l’auteur à la première place.

 

Un auteur informé en vaut deux !

Un auteur qui choisit l’autoédition et qui vend ses livres sur un site qui ne lui communiquera pas d’autre information que le nombre de livres vendus est un auteur privé du sel de la promotion : les données marketing.

Un auteur indépendant doit avoir accès à toutes ces informations pour :

1. Comprendre les effets de toutes ses opérations de promotion en analysant le trafic de son site internet (ex : origine des sessions, performance en fonction de la page d’atterrissage, dates et heures des actions réalisées sur le site) ;

2. Localiser les lecteurs à qui il a vendu des livres grâce aux codes postaux de ses lecteurs ;

3. Obtenir les adresses courriel de ses clients afin de construire sa base de contacts qui lui permettra dans la durée de développer sa notoriété (en restant en contact avec ces derniers par le biais d’infolettres, d’offres exclusives, de campagnes de courriels). C’est un point trop souvent négligé par les auteurs et il est pourtant essentiel.

Pourquoi croyez-vous que les grands marchands en ligne ne communiquent jamais ces informations aux auteurs ? Parce qu’elles valent de l’or. Ils préfèrent donc les garder pour eux. Si les auteurs se rendaient compte de toutes les astuces que ces géants utilisent pour vendre, y compris un autre livre que le leur, ils changeraient d’avis et de solution. Ce n’est nullement de la science fiction, c’est la réalité.

  L’exemple éclairant de Google Maps

Pour que vous compreniez mieux, nous allons utiliser un exemple simple. Avez-vous déjà réfléchi à la façon dont Google Maps est capable de vous informer à dix mètres près de l’endroit où commencent et où finissent les ralentissements sur la route que vous empruntez ? Avez-vous vu des dizaines de drones qui survolent les routes dans le ciel pour analyser la circulation ? C’est tellement plus simple que cela : ce sont les millions d’usagers qui donnent gratuitement de l’information à Google, à savoir leur emplacement et leur vitesse. Des dizaines d’utilisateurs dont la vitesse est comprise entre zéro et vingt kilomètres/heure, c’est un ralentissement.

C’est ce qu’on appelle le big data. Les milliers de serveurs de Google analysent toutes ces données et en tirent des conclusions qui sont justes. C’est exactement ce que fait Amazon avec tous ceux qui entrent sur son site. Et c’est ce que font tous les grands acteurs du numérique qui créent de la valeur à partir des données dont leurs utilisateurs leur font cadeau.

Comment Amazon scrute les internautes

A chaque instant, Amazon recoupe des millions d’informations pour prédire ce que l’internaute va pouvoir lui acheter. En voici quelques exemples :

  • Grâce à l’adresse IP de l’internaute, le marchand peut savoir où se trouve l’acheteur potentiel et quel est son pouvoir d’achat. Il peut également évaluer son âge ;
  • Avec l’historique de ses connexions, il connait assez bien les goûts de l’acheteur pour le classer dans une catégorie et lui proposer des produits qui l’intéresseront ;
  • Suivant l’heure et le jour de la semaine, il a une idée assez précise de ce qui se vend le mieux à ce moment-là ;
  • En analysant les mots clés de la recherche du lecteur, le marchand identifie précisément le sujet qui l’intéresse et il peut lui faire des suggestions. Il ne manquera pas de lui proposer les meilleurs vendeurs dans ce genre de littérature ;
  • En compilant ces données sur des millions d’utilisateurs à année longue, il construit des modèles de plus en plus précis qui fonctionnent très bien, car l’être humain est assez prévisible ;
  • En recoupant ces données marketing avec d’autres informations comme l’actualité et la météo, il améliore encore la fiabilité de ses anticipations ;
  • En calculant, en temps réel, le comportement de tous les internautes qui sont connectés sur son site, comme Google Maps le fait, il peut en déduire ce qui se vend le mieux à l’instant T.

Votre livre en vente sur le site d’Amazon est donc pour eux un pourvoyeur de leads (de clients potentiels), un porteur d’informations et une donnée essentielle du big data.

 

Devenez un bon gestionnaire

Plateforme de vente en ligne qui semble incontournable, car elle est reconnue par tellement de consommateurs, Amazon cumule en fait des inconvénients terribles :

  Vous allez perdre 10 à 30 % de vos redevances ;

  Si vous voulez être bien classé par leur algorithme, vous allez devoir souscrire à des clauses qui feront drastiquement diminuer vos revenus, comme la nécessité d’accorder à Amazon le droit de diffuser votre livre dans son offre Kindle Unlimited. Au lieu de constituer une source de revenus complémentaires, votre livre numérique, que les lecteurs pourront lire gratuitement, ne vous rapportera plus que quelques sous et concurrencera directement votre livre papier qui vous assurerait en principe les meilleures redevances. Lorsque cette offre a été introduite par Amazon, les revenus des auteurs ont été divisés par des coefficients compris entre cinq et dix ;

  Vous n’aurez aucun accès à vos données marketing. Vous ne pourrez donc jamais mesurer l’effet de vos actions de promotion sur vos ventes. Vous ne pourrez pas non plus enrichir votre base de courriels, indispensable à votre infolettre, alors qu’elle constitue dans la durée votre meilleur outil de promotion. N’oubliez pas que votre infolettre est le seul média qui vous permettra de toucher 100 % de votre communauté, les messages des réseaux sociaux n’étant distribués qu’à hauteur de 10 % seulement.

 

Qui êtes-vous ?

Vous êtes auteur indépendant et donc vous êtes un entrepreneur. Nous préférons vous dire qu’un entrepreneur qui abandonne ses données marketing et une part importante de ses revenus à un intermédiaire, ne peut pas réussir dans le monde ultra concurrentiel de l’édition. Ne sous-traitez pas la part de votre travail qui rapporte le plus : le marketing de votre marque.

Pour être un auteur réellement indépendant, vous devez donc vendre votre livre sans aucun intermédiaire. C’est exactement ce que propose BouquinBec avec sa solution du site de l’auteur. Après deux années de recherche, nous pouvons maintenant proposer aux auteurs une nouvelle solution encore plus simple et plus abordable.

Son prix est de seulement 675 $ la première année, puis 575 $ la seconde et les suivantes. Les redevances que vous obtiendrez seront les plus élevées du marché : 50 à 70 % du prix de vente de votre livre, BouquinBec ne retiendra que les frais d’impression et ne prendra aucune commission sur vos ventes.

Nous sommes les seuls qui proposons cette offre, pour une raison très simple : notre mission est d’apporter aux auteurs de la transparence dans un monde où régnait jusqu’à présent l’opacité. Et nous voulons que grâce à nos innovations les auteurs deviennent vraiment indépendants.

Contactez-nous pour plus d’informations.

Ce sujet vous intéresse et
vous voulez en apprendre plus ?

Découvrez notre guide
de la vente en ligne :

Obtenez gratuitement tous nos guides !

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle et découvrez dès aujourd'hui tous nos bons conseils pour réussir votre projet de livre : le processus d'écriture, la publication, la promotion, la vente en ligne...