Lorsqu’un auteur écrit, il sait assez bien pour qui il écrit : il peut le faire pour lui-même ou bien pour son public. Si le livre n’est pas une fiction, la cible est très claire dès le départ. Vous avez écrit un livre sur la stratégie, vous vous adressez aux chefs d’entreprise, aux consultants, aux étudiants.

Le style a son importance aussi, il doit convenir à ceux qui liront votre livre. « Avoir du style, c’est être poli avec son lecteur » disait le dialoguiste Michel Audiard. On lui parle un langage qui lui est agréable parce qu’il le comprend.

 

L’importance de se concentrer sur son audience cible

Revenons à notre sujet ! Si vous êtes par exemple un expert dans le domaine de la pêche à la mouche et que vous écrivez un livre sur cette activité, vous aurez tendance à utiliser le langage des aficionados de cette pratique à nulle autre pareille. C’est votre public qui déterminera le contenu et la forme de votre livre. Si vous voulez plutôt populariser cette pratique auprès des débutants, vous n’utiliserez pas tout à fait le même vocabulaire que pour des experts, car vous pourriez désorienter ceux que vous souhaitez initier.

La question est donc : à qui parlez-vous ? De la réponse, naîtra la structure du livre et sa ligne directrice. Où voulez-vous emmener vos lecteurs ? La question est importante, y compris si vous rédigez une fiction et que vous l’écrivez pour vous. Dans ce cas, votre récit plaira à ceux qui ont les mêmes goûts que les vôtres. Si au fur et à mesure que vous écrivez, vous changez insensiblement de cible, le contenu et le style de votre livre risquent de vous éloigner de votre but initial et vous perdrez des lecteurs.

C’est évidemment au moment de vendre votre livre que le risque de vous désunir sera le plus important. La majorité des auteurs ne réfléchissent pas à cette question et se réfugient souvent derrière l’idée qu’ils rejoindront le grand public. Ce n’est pas de l’ambition. C’est un manque de lucidité. Vous n’écrivez pas un livre pour plaire à tout le monde. Lorsque vous rédigez, vous pensez à une certaine catégorie de lecteurs. Ils ont une identité, un âge, appartiennent à un milieu, possèdent une façon de parler, sont plus sensibles à certains sujets que d’autres, ont des valeurs en commun.

Ce lectorat c’est votre base de promotion. C’est avec eux que vous devez communiquer. Si vous êtes célèbre, votre base sera large. Si vous ne l’êtes pas, elle sera étroite. Il faut regarder les choses en face. Le problème c’est que si vous décidez subitement que vous allez rejoindre le grand public, vous perdez votre cible. Vous n’avez pas écrit votre livre pour le grand public, mais pour les débutants de la pêche à la mouche. Ce décalage entre le contenu de votre livre et votre marketing vous mènerait droit vers ce que connaissent un certain nombre d’auteurs indépendants : des résultats de ventes insatisfaisants.

 

Apprenez à faire du temps votre ami !

Si en revanche vous restez cohérents dans votre stratégie, vous allez atteindre vos objectifs. Puis l’expérience venant, vous élargirez progressivement votre public. Combien de temps avez-vous mis à construire votre réseau d’amis ou votre réseau professionnel ? Des années, évidemment. Vous savez bien qu’on n’accorde pas sa confiance au premier venu. C’est la même chose avec vos lecteurs. Ils ne feront pas confiance à un auteur qui leur est encore inconnu. Tout simplement parce que leur temps est précieux et que vous devrez les convaincre que votre travail mérite les huit à vingt heures que réclamera la lecture de votre livre.

Retournons à la pêche ! Si vous chassez la truite dans une rivière, le chalutier ne sera certainement pas votre meilleur outil. Vous espérez vider la rivière ou bien progresser dans votre pratique de pêche ? Une canne à mouche vous remontera tellement plus d’informations sur la rivière, sur les poissons, sur vos bons et mauvais gestes. Vous apprendrez. En tant qu’auteur débutant, vous avez beaucoup de choses à apprendre sur votre nouveau terrain de jeu. Vous n’en ferez pas l’économie, surtout si vous voulez vendre des livres dans la durée.

De la même façon, les méga plateformes comme Amazon ne vous apprendront rien sur vos ventes, ou du moins pas grand-chose. Car vous n’aurez jamais accès aux données marketing de vos prospects ni de vos clients. Qui sont vos lecteurs ? Quand achètent-ils ? A la suite de votre dernière vidéo partagée sur les réseaux sociaux ? Vous n’en saurez jamais rien et vous n’apprendrez rien.

Vous n’avez pas écrit votre livre pour des inconnus, vous l’avez écrit pour votre lectorat. Concentrez-vous là-dessus. Et acceptez que cela prenne du temps. C’est votre art dans la promotion et votre persévérance qui vous apporteront les meilleurs résultats. En mesurant et en maîtrisant ce que vous faites, vous vous construirez une base de promotion solide et durable.

 

Ne croyez plus aux miracles, travaillez votre promotion !

Quelle que soit la solution de commercialisation que vous choisirez, vous rencontrerez des concurrents. L’offre de livres est de plus en plus abondante, la compétition entre les auteurs est donc de plus en plus vive. Raison de plus pour choisir des outils qui vous permettront de faire grandir votre notoriété dans la durée.

Rester cohérent, définir une stratégie et s’y tenir, nous savons bien que c’est ce qui fait la différence dans le monde des affaires. Si vous êtes un auteur indépendant, alors vous êtes un entrepreneur. La chance, les recettes miracles et les artifices ne seront jamais des alliés suffisamment fiables.

Le philosophe allemand Nietzsche a écrit cette phrase que tout auteur indépendant devrait accrocher au-dessus de sa table de travail : « Tout le monde croit que le fruit est l’essentiel de l’arbre quand, en réalité c’est la graine. » Semez, semez, semez !

Faisons une comparaison avec un domaine qui nous intéresse particulièrement : l’autoédition. Ce segment de l’édition est actuellement en plein essor. Il bat des records de croissance chaque année. Selon l’institut Bowker, après une augmentation de 26 % du nombre de titres publiés aux Etats-Unis en 2017, cette croissance a dépassé les 40 % en 2018. Dans l’édition où les dernières belles années remontent à la fin du XXe siècle, c’est à proprement parler extraordinaire. Mais c’est tout sauf un miracle.

C’est une évolution qui repose sur un certain nombre de causes rationnelles :

La prise de conscience des auteurs que l’autoédition est une solution alternative pour publier leur livre

Des raisons techniques avec l’avènement de la vente en ligne et de l’impression à la demande

D’importants changements
sociétaux qui alimentent
le goût d’écrire.

Tout cela s’est construit, progressivement depuis une bonne dizaine d’années. Les bons résultats sont le produit de toutes ces causes. Et le temps donne une légitimité à ce qui ne peut plus être considéré comme un feu de paille.

 

Les 7 règles d’or de la promotion

Pour votre promotion, c’est la même chose. Vous devez prendre des décisions qui lui donneront de la cohérence et vous procureront un avantage durable sur vos compétiteurs :

1 En définissant clairement votre lectorat-cible ;

2 En déterminant l’angle selon lequel vous allez lui présenter le sujet de votre livre ;

3 En construisant un lien entre ce contenu et votre pitch de vente ;

4 En vous fixant des objectifs raisonnables ;

5 En mettant au point une tactique de communication complète pour votre infolettre, vos réseaux sociaux, vos vidéos, selon un calendrier bien réfléchi ;

6 En utilisant une solution de commercialisation personnalisée qui soit le reflet de votre originalité, comme notre nouvelle offre du site de l’auteur ;

7 Et ce qui est peut-être le plus important, vous devrez accepter d’apprendre, de vous tromper et de devoir vous adapter, surtout si vous publiez votre premier livre.

Ce sont ceux qui seront les plus méthodiques et les plus persévérants qui se démarqueront. Il ne vous suffira pas de mettre votre livre en vente sur Amazon pour qu’il se vende comme des petits pains. De la bonne définition de votre lectorat-cible au choix de votre outil de vente en ligne, vous devez démontrer à vos lecteurs que vous êtes un auteur cohérent, original, inspirant et digne de confiance.

Pour en savoir plus, lisez notre Guide de la promotion.

Et restez concentrés sur votre lectorat cible.
 

Obtenez gratuitement tous nos guides !

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle et découvrez dès aujourd'hui tous nos bons conseils pour réussir votre projet de livre : le processus d'écriture, la publication, la promotion, la vente en ligne...

Pin It on Pinterest