";s:21:"divi_integration_body";s:1562:"

Assumez et renforcez votre style d’écrivain

Oct 26, 2017 | Inspiration et écriture

Vous écrivez un livre et vous vous questionnez sur votre style d’écrivain. Vous vous demandez s’il vous distingue comme écrivain et s’il met votre livre en valeur.

Avez-vous du style ? La réponse est oui.

Sarah Bigourdan, coach en écriture, fondatrice de l’entreprise Prêt-à-écrire, et collaboratrice de BouquinBec, vous explique comment affirmer votre style d’écrivain.

Découvrez notre série d'articles “Conseils d'écriture”

1. Écrire plus et mieux en créant votre rythme d’écriture

2. Comment cultiver votre inspiration

3. Tisser votre fil conducteur et transformer vos idées en projet d’écriture

4. Assumez et renforcez votre style d’écrivain

5. Maîtrisez les étapes de l’écriture, de la conception de votre livre à sa publication

Votre style est en vous. Ce n’est pas lui qui vous fait défaut, mais la pratique et l’assurance.
Vous n’avez (presque) rien à faire pour le révéler, sinon vous faire confiance et écouter vos personnages. Appropriez-vous leurs personnalités et leurs vies, puis laissez-les vous guider. En faisant vôtres leurs quêtes et leurs actions, vous trouverez sans les intellectualiser les mots et les phrases qui les exprimeront. Comme un acteur s’assure de ressentir les émotions du personnage qu’il incarne.

Maintenant, comment affirmer votre style en vivant l’histoire que vous écrivez ? Grâce à l’exercice de visualisation qui suit.

Durée approximative : cinq minutes
• Au début d’une séance d’écriture ou en cas de blocage, fermez les yeux.
• Pendant une minute, respirez profondément.
• Ressentez : vous êtes votre personnage.
• Visualisez :
– Le lieu où vous vous trouvez
– Le moment
– Les bruits
– Les odeurs
– Vos sensations physiques
– Ce que vous cherchez et ce que vous faites, c’est-à- dire les actions de votre personnage
– Ce que font les autres personnages
– L’émotion que vous ressentez.

Objectif d’écriture : devenez le personnage de votre histoire.
Reprenez l’écriture en l’observant agir comme si vous visionnez un film. Concentrez-vous d’abord sur ses actions avant d’interpréter ses pensées.

Pour mesurer les bienfaits de la visualisation, lisez la nouvelle : C’est sans logique l’immigration.
En visualisant et en ressentant peser sur moi l’attente du personnage, qui espère obtenir le droit de citoyenneté, j’ai trouvé les mots pour l’exprimer.

Vous souhaitez publier un livre ?

Retenez cette notion clé : votre style d’écriture doit exprimer les voix de vos personnages.
Souvent, plus qu’une langue trop pauvre, c’est la complexité de certaines tournures qui freine la lecture et empêche le lecteur de vivre à son tour les aventures des personnages. Ne craignez jamais qu’on sente en vous l’écrivain débutant, car plus vous travaillez et complexifiez vos phrases, plus vos doutes ressortent et gênent le lecteur. Soyez à la fois vous-même et vos personnages.

Comment confirmer que votre ton est juste ? Jouez avec le narrateur.
Le narrateur raconte l’histoire que vous écrivez. Ce n’est pas l’écrivain, qui conçoit et écrit l’histoire, et il ne partage pas toutes vos idées. C’est une autre voix, comme celle du réalisateur qui met en scène l’histoire (en choisissant l’angle de vue). Le narrateur peut être identifié au personnage principal (récit à la première personne) ou extérieur à l’histoire (récit à la troisième personne). Le choix du narrateur influe sur la manière de raconter l’histoire.
À présent, choisissez une scène clé de votre histoire. Écrivez cette scène à la première personne puis à la troisième personne. Explorez les différences entre vos deux textes et trouvez la version qui stimule le mieux l’imagination du lecteur. Pour cela, vous devez l’amener à voir comme dans un film et à interroger ses propres actions à partir de celles de vos personnages. Si le lecteur peut vivre l’histoire que vous écrivez, alors c’est que votre ton est juste et votre style, confirmé.